Un ensemble de mécanismes se mettent en place pour couvrir les besoins liés à la croissance du foetus et aux modifications de l´organisme maternel.

Le coût énergétique de la grossesse est relativement faible (150kcal/jour au premier trimestre, et 250kcal/jour aux deuxième et troisième trimestres). Il n´est pas nécessaire d´intervenir sur la quantité d´énergie consommée, sauf en cas de gain pondéral excessif. Par contre il faut éviter une alimentation restrictive, et ne jamais descendre en dessous de 1600kcal/jour.

En pratique : maintenir une alimentation équilibrée et éviter les risques alimentaires et de carence

  • Avant et pendant la grossesse, assurer un bon état en folates : Consommer des légumes verts, des céréales complètes, des légumineuses, du fromage, …
  • Maintenir un bon état en acides gras oméga 3 : en consommant du poisson, notamment du poisson gras (saumon, sardine, maquereau, thon, hareng,…), de l´huile riche en oméga 3 (colza par exemple).
  • Maintenir un bon statut en fer : en consommant des aliments riches en fer (viande, légumes secs), et si besoin recourir à une supplémentation sur prescription médicale.
  • Consommer 4 produits laitiers par jour (exclure les produits laitiers totalement écrémés pour leurs carences en vitamine D)
  • Eviter de consommer crus certains aliments d´origine animale : pour limiter tout risque de contamination parasitaire (toxoplasmose), bactérienne (listériose), ou de toxi infection alimentaire : viande, poisson, coquillages et crustacés, fromages au lait cru,…
  • Veiller à bien laver les fruits et les légumes
  • Supprimer toute boisson alcoolisée